BYOD

BYOD est un acronyme anglais qui signifie « Bring your Own Device« , ou en français « apportez votre propre terminal ». C’est une pratique qui consiste à utiliser un terminal numérique personnel (ordinateur, téléphone ou tablette) dans un milieu professionnel.

Le BYOD est un phénomène qui permet aux salariés d’utiliser les outils digitaux les mieux adaptés à leurs besoins. En travaillant avec des outils que ces derniers connaissent, maîtrisent et apprécient, ils sont ainsi plus productifs, plus réactifs et plus efficaces. Le BYOD s’applique en particulier aux smartphones et facilite le travail en mobilité lors de déplacements ou dans le cadre du télétravail. Il s’inscrit aussi dans une démarche plus large, comme avec le BYOA – « Bring your Own Applications » – permettant aux salariés de travailler avec les applications et l’écosystème digital de leur choix (par exemple Google Doc à la place de Word, Mac à la place de PC, Dropbox à la place du réseau local, etc.).

 

Les enjeux du BYOD

Le principal enjeu réside dans la sécurisation des données d’entreprise contenues dans les terminaux « BYOD », par exemple les emails, documents et contacts professionnels. Les terminaux BYOD sont généralement « grand public ». Ils ont donc souvent un paramétrage par défaut, qui n’est pas conçu pour un usage professionnel et les impératifs de sécurité qui y sont associés. À l’inverse, les flottes de terminaux d’entreprises sont généralement gérées à distance grâce à des solutions MDM – « Mobile Device Management » – et équipées d’outils de sécurisation des communications et des données (chiffrement, VPN, anti-malware, messagerie cryptée, etc.).

Le BYOD rencontre un grand succès dans les entreprises où il est implémenté, à la fois pour des questions de tendance générationnelle, mais également de praticité. Toutefois, c’est une démarche qui nécessite un encadrement clair et des règles précises pour tout ce qui a trait au support, au coût pris en charge par l’employeur et aux règles de sécurité.